raccords rapides cuivre

Utiliser des raccords rapides

Les raccords rapides sont destinés à réaliser une canalisation d’alimentation d’eau en cuivre sans utiliser les  techniques professionnelles du soudage et du cintrage.

Ils mettent la plomberie à la portée de celles et ceux qui ne veulent pas se lancer dans l’apprentissage des techniques traditionnelles de la plomberie ni dans l’achat de tout l’équipement nécessaire. Il faut, cependant, savoir  que les raccords rapides sont assez coûteux et que l’on évite, en général, de les utiliser pour une installation importante comme celle d’une cuisine ou d’une salle de bains complète.

La canalisation d’alimentation d’eau suit un certain parcours avec des parties droites, des coudes, des dérivations…  on peut la réaliser uniquement avec des morceaux droits de tube de cuivre écroui et des raccords rapides : coudes, tés, manchons de prolongement.

 

RACCORD À COLLET MOBILE

Un raccord à collet mobile est constitué par quatre éléments :

  • Un corps de raccord dans lequel pénètrent les tubes à assembler. Le corps porte des filetages mâles.
  • Des collets mobiles, rondelles crantées dont le diamètre intérieur correspond au diamètre extérieur du tuyau.
  • Des joints d’étanchéité, rondelles en caoutchouc de même diamètre intérieur que les collets mobiles.
  • Des écrous de serrage


Important ! 

  • Travailler avec des mains propres.
  • Vérifier la propreté des éléments du raccord rapide, surtout s’il ne sort pas d’un emballage étanche.
  • Les salissures, traces grasses, poussières provoquent parfois des défauts d’étanchéité.
  • Éviter d’utiliser des raccords rapides de récupération démontés d’une ancienne installation.
  • N’employer que des raccords neufs ou, en tout cas, des collets et joints ou des bicônes neufs.
  • Ne monter un raccord rapide que sur un tube parfaitement circulaire
  • Utiliser uniquement du cuivre écroui en barre et, si le bout est déformé, le couper pour avoir une section bien nette.

 

 

  1. Sectionner les tubes de cuivre à raccorder avec un coupe-tube afin d’avoir une coupe bien perpendiculaire à l’axe du tube.
  2. Après avoir nettoyé, avec de la laine d’acier, la partie de tube qui doit rentrer dans le raccord, enfiler successivement sur le tube : l’écrou (vissage côté raccord), le collet mobile (denture côté raccord) et le joint.
  3. Enfoncer le tube dans le raccord jusqu’à la butée d’arrêt.
  4. Pousser le joint et le collet mobile contre le raccord et visser l’écrou à la main.
  5. Serrer fortement l’écrou avec une clé en évitant que le raccord ne tourne.

 

  • FLEXIBLES

Les flexibles de raccordement des robinetteries équipés, à l’une de leurs extrémités, d’un raccord rapide évitent d’utiliser la technique professionnelle du collet battu pour raccorder le flexible à la canalisation en cuivre d’arrivée d’eau.

L’autre extrémité du flexible comporte un raccord à visser qui s’adapte à la robinetterie.

femelle-male-raccord-plomberie

En photo : un flexible avec raccord conique constitué d’un écrou, d’une rondelle conique, d’une rondelle plate et d’un joint en caoutchouc.