filasse_entortillé

Etanchéité des joints raccord plomberie

Mettre un joint spécial plomberie dans un raccord pour assurer l’étanchéité est une chose courante et très facile. Il faut juste penser à le laisser tremper dans un peu d’eau pour qu’il gonfle un peu et qu’il puisse ainsi jouer correctement son rôle.
Mais il en va tout autrement quand on ne peut pas mettre de joint  !

En effet, il arrive parfois que l’on arrive au bout du filetage de la partie mâle du raccord alors que ce dernier ne touche pas le fond, et ne peut donc pas comprimer un joint.

La plupart du temps, le joint est une pièce de :

  • cuir
  • étoupe (tresse)
  • fibrine (robinetterie)
  • Feutre
  • caoutchouc
  • élastomères
  • polymères (synthétique souple)
  • métal (acier allié; laitons; maillechort)

Le joint est légèrement compressé lors du serrage; cette déformation élastique assure l’étanchéité de contact au niveau du plan de joint.

On utilise aussi parfois des joints métalliques, faits dans un métal tendre, ductile comme le laiton. C’est alors la déformation plastique du joint (écrasement) qui assure le contact (cas du bouchon de vidange d’une automobile). En plomberie, le joint fibre subit un léger gonflement lors de son premier contact avec l’eau, ce qui lui permet d’occuper tout l’espace disponible, assurant ainsi l’étanchéité des raccords.

Le matériau doit permettre de résister à la différence de pression et à la température du fluide, ainsi qu’à sa composition chimique. Le joint subit un vieillissement naturel, et il est nécessaire de le changer au bout d’un certain temps, ou bien à titre préventif lors de chaque démontage du raccord.

Un joint doit être adapté
au type d’utilisation :

  • statique
  • dynamique (translation, rotation)
  • la pression
  • la température
  • la vitesse
  • Le Milieu ou L’environnement (atmosphère corrosive ou explosive)

Il existe différents moyens de réaliser l’étanchéité d’un raccord. Avec de la pâte spéciale et de la filasse, avec des résines, etc.

  • La filasse

En plomberie, pour réaliser l’étanchéité des raccords vissés l’une des solutions les plus efficace est d’utiliser de la filasse et de la pâte à joint. Pour éviter que la filasse ne glisse il suffit de griffer avec une scie à métaux le filetage du raccord pour bloquer les brins de filasse.

 

  • Le Teflon :

rouleau-teflon

Vous pouvez mettre en place du Teflon, comme sur l’illustration, ceci permettera ‘effectuer l’étanchéité de votre raccord de la même façon que de la filasse.

mise-en-place-teflon

 

 

 

 

 

 

Le joint est légèrement compressé lors du serrage; cette déformation élastique assure l’étanchéité de contact au niveau du plan de joint.

On utilise aussi parfois des joints métalliques, faits dans un métal tendre, ductile comme le laiton. C’est alors la déformation plastique du joint (écrasement) qui assure le contact (cas du bouchon de vidange d’une automobile). En plomberie, le joint fibre subit un léger gonflement lors de son premier contact avec l’eau, ce qui lui permet d’occuper tout l’espace disponible, assurant ainsi l’étanchéité des raccords.

Le matériau doit permettre de résister à la différence de pression et à la température du fluide, ainsi qu’à sa composition chimique. Le joint subit un vieillissement naturel, et il est nécessaire de le changer au bout d’un certain temps, ou bien à titre préventif lors de chaque démontage du raccord.

Un joint doit être adapté
au type d’utilisation :
statique
dynamique (translation, rotation)
à la pression
à la température
à la vitesse
au milieu (atmosphère corrosive ou explosive)

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invalid public key. If you do not have valid captchme API key, please get one from http://www.captchme.net